Programmes des partis et des élections

Photo de fond : programmes électoraux 2021

Les programmes de parti, également appelés programmes politiques, sont des écrits politiques qui contiennent les revendications fondamentales, les objectifs et les valeurs d'un parti politique.

À l'opposé, les programmes électoraux respectifs que les partis publient avant les élections. Dans ce document, ils annoncent ce qu'ils veulent réaliser dans la prochaine législature ou quelles sont leurs demandes initiales pour les négociations de coalition correspondantes. Un programme électoral est donc généralement décidé peu de temps avant une élection et est destiné à être utilisé comme ligne directrice pour les membres de son propre parti pour la campagne électorale et comme publicité pour les électeurs potentiels. 

Et si les programmes électoraux respectifs deviennent de plus en plus difficiles à concilier avec les principes d'un parti, il peut arriver que les programmes de base correspondants soient révisés.

Je me souviens encore bien comment la CDU s'est donné son premier programme de base en 1978 après plus de 30 ans, qui contenait d'ailleurs aussi un engagement clair envers les États-Unis d'Europe. En 1994 et 2007, la CDU a révisé cela et s'est ainsi adaptée à plusieurs reprises aux circonstances et aux attitudes actuelles de ses membres. Les changements qui ont été apportés au sujet de l'Europe sont intéressants pour nous, fédéralistes. Aujourd'hui, la CDU est très prudente et très peu contraignante au titre du point VIII de son programme de base "pour la poursuite de l'intégration de l'Europe" sans manquer de se qualifier de "Parti Europe Allemand". Au passage, la CDU cherche depuis 2018 un nouveau programme de base, et on peut supposer qu'elle le trouvera aussi dans l'opposition.

Je me souviens encore mieux des thèses fribourgeoises du FDP de 1971, qui étaient le programme de base de mon parti à l'époque, auquel j'appartiens jusqu'en 1989. Incidemment, ils ont remplacé le programme de Berlin de 1957, mais ont été plus que complétés par le programme de Kiel en 1977. Puis sont venus les principes de Wiesbaden de 1997. La politique actuelle du FDP, qui a été décidée à Karlsruhe, date de 2012. Elle dit : "Au terme de cette évolution, il devrait y avoir un État fédéral européen légitimé par des référendums dans les États membres."

Notre deuxième parti le plus ancien encore existant aujourd'hui, le SPD — après le rudimentaire Parti du Centre — renvoie volontiers à son programme de Heidelberg du 18 septembre 1925. Vous y trouverez, sous la rubrique "Politique internationale" (page 65) : "Elle [SPD] prône la création d'une unité économique européenne, devenue impérative pour des raisons économiques, pour la formation des États-Unis d'Europe, afin de réaliser la solidarité dans l'intérêt des peuples de tous les continents."

Les programmes de base des partis restent un bon endroit où se renseigner sur l'affinité d'un parti pour l'Europe. Mais si vous voulez savoir ce qu'un parti a l'intention de faire avec l'Europe d'ici un an ou deux, vous devez regarder les programmes électoraux actuels.

Cependant, vous ne devriez pas être surpris si un candidat d'un parti dit autre chose pendant la campagne électorale, car les sensibilités actuelles de votre propre électorat sont le critère réel et réellement déterminant - c'est pourquoi nous, les citoyens, devrions lentement mais sûrement prendre conscience de ce pour une Europe que nous voulons vraiment !

Ensuite, nous verrons à quelle vitesse les programmes des partis respectifs s'adapteront à cet égard. Car pour nous, fédéralistes européens nos partis démocrates ont tous déjà pris leur décision, en maintenant leur appartenance au Mouvement européen et en acceptant au moins une coopération européenne toujours plus étroite, qui conduira à terme également à un État fédéral européen — si nous, citoyens, ne changeons pas d'avis au cours de ce processus.


"Peut-être que l'exigence la plus importante dans une élection est que les électeurs aient le choix."

Vladimir Vladimirovitch Kara-Murza, Alors que le Kremlin serre les vis, il invite à la révolte populaire, Affaires internationales, Volume 21 No. 3, automne (juillet-septembre 2017)

Poster un commentaire

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Les champs obligatoires sont marqués avec un * marqué