Pas de fonds européens pour la Hongrie

Photo publiée : drapeau hongrois | © Pixabay

L'Union européenne le prouve face aux tentatives de chantage à répétition Viktor Orbáns leur capacité à agir en gelant des fonds pour la Hongrie.

Viktor Orbáns Malgré les tentatives de chantage et les menaces de veto, en gelant les 6,3 milliards d'euros, l'UE tire clairement les conséquences de l'atteinte systématique à l'État de droit et de l'utilisation abusive des fonds européens par le gouvernement hongrois. En plus de sa capacité à agir, l'UE prouve également qu'elle a l'esprit intelligent en ne s'impliquant pas dans les fausses réformes cosmétiques d'Orbán.

Le mécanisme de conditionnalité en tant que nouvel instrument de protection de l'État de droit et des intérêts financiers de l'UE a passé son test pratique. Le FDP s'est longtemps battu pour cela. Ministre fédéral des Finances Christian Lindner avait appelé à plusieurs reprises à une action cohérente de l'UE en faveur de finances saines et de l'État de droit au sein du Conseil ECOFIN. La décision actuelle envoie un signal clair à Orbán et à ses imitateurs potentiels : seuls ceux qui respectent les règles et les valeurs de l'UE peuvent bénéficier de ses ressources financières.