Table des habitués européens

Après mes dernières tentatives infructueuses pour rendre l'écriture de forum plus populaire, j'ai récemment eu mon dernier forum fermé. Et à peine cela s'est-il produit que les premières demandes de renseignements sont venues demander s'ils pouvaient réessayer.

J'ai donc maintenant ouvert un forum ici sur mon blog, ce qui ne me coûtera presque plus de travail et prendra également moins de temps à gérer. Cela permet également d'économiser de l'énergie et des coûts, puisque je dirige le forum sur un système existant - un forum plus écologique, pour ainsi dire.

Et j'ai pu atténuer un peu le problème avec les nombreux hacks et spams, car mon blog est mieux sécurisé au niveau de la structure technologique. J'ai également limité l'accès au forum dès le départ.

C'est maintenant aux lecteurs du blog de décider s'ils veulent profiter ou non de cette nouvelle offre. Et les anciens utilisateurs du forum peuvent se réengager si nécessaire.

Afin de rendre le tout plus clair, j'ai l'intention de laisser la variété des sujets se développer lentement afin que les utilisateurs réguliers, qu'ils soient lecteurs ou commentateurs, puissent mieux s'habituer au nouvel environnement. Cependant, où ces sujets seront finalement déplacés et ce qui sera réellement discuté dépend encore une fois des utilisateurs qui y contribueront également activement.

Si vous souhaitez examiner cela de plus près, vous pouvez trouver le forum dans la navigation sous Forum ou appelez l'ancien domaine encore existant "europastammtisch.eu" au. Ce domaine est aussi la raison pour laquelle ce forum est appelé "table des habitués européens".

Bien sûr, tous les charpentiers européens réguliers sont également les bienvenus pour échanger des informations ici virtuellement, tout comme les participants aux entretiens Hertenstein. Et si quelqu'un de Heilbronn souhaite également discuter d'un sujet local, ce forum a également sa place.


"Je n'ai jamais connu de point discutable qui ne soit soutenu de part et d'autre par des arguments sans réplique..."

Letitia Elizabeth Landon, Romance et réalité (1831 : Tome II, Chapitre 21)
Vous pouvez soutenir ce blog sur Patreon !

Poster un commentaire

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.