Drapeaux de l'OTAN et de l'UE

Défense européenne

Photo vedette : Drapeaux de l'OTAN et de l'UE | © Shutterstock

Je m'occupe de la politique européenne de défense et de sécurité depuis des décennies et j'ai acquis une expertise incontestée dans ce processus. Pendant des années, j'ai commenté cela - généralement de manière très pointue - et dénoncé, malheureusement en vain, les lacunes et les graves évolutions indésirables qui ont déjà montré les premiers déficits fatals au milieu des années 1980. À ce jour, grâce au conte de fées des dividendes de la paix, la situation n'a fait qu'empirer et c'est désormais le cas dans (presque) tous les États membres européens de l'UE.

Au cours des dernières années, j'ai pu rédiger l'une ou l'autre des thèses au sein de l'EUROPA-UNION et aussi la transporter à notre niveau européen en tant que résolutions d'association, seulement pour avoir à observer comment ces résolutions sont répétées et contraires à nos propres l'idée et le but de l'association par les nôtres Les politiciens professionnels étaient « rassemblés » et soigneusement rangés dans des tiroirs. Entre-temps, j'en suis venu à la conclusion que les politiciens professionnels ne sont actifs dans les associations bénévoles que pour se débarrasser des questions et des demandes inconfortables des citoyens.

Et donc je me suis de plus en plus retiré de la discussion et je ne commente qu'occasionnellement les questions de politique de sécurité et de défense ou je donne encore des conférences correspondantes sur demande, comme celle sur "la politique d'armement contre le commerce des armes" dans un avenir proche.

C'est pourquoi je suis d'autant plus heureux aujourd'hui qu'il existe encore de vrais experts qui continuent de dénoncer les carences existantes et tentent de faire entendre leur voix dans la grande politique. Et c'est aussi la raison de ce billet, car aujourd'hui Jean Marsia, le président de la Société européenne de défense, à l'occasion de la guerre en Ukraine, a écrit une lettre à certains chefs de gouvernement qui, selon lui, sont toujours réceptifs aux conseils d'experts et ne vivent pas seulement dans leurs propres maisons de coucous en nuage. Vladimir Poutine devrait nous montrer à tous clairement ce qui se passe lorsque les politiciens commencent à croire en leurs propres mensonges !

Je mets sa lettre à disposition pour lecture ici, même si je ne partage pas moi-même ses déclarations sur l'OTAN. A mon avis c'est Jean Marsia encore prisonnier de son origine nationale et marque en conséquence. Mais ses déclarations sur l'UE sont incontestées !

J'y reviendrai plus en détail dans ma propre présentation sur la politique d'armement et montrerai à nouveau que nous ne pourrons maintenir nos démocraties que dans l'alliance de l'OTAN.

Fait intéressant, je commence ma présentation là, où Olivier Durst terminé sa conférence sur l'avenir des voyages spatiaux européens.

Cher monsieur le président!

La force européenne de réaction rapide de 5.000 27 soldats proposée par Josip Borrell ne pourra rien contre l'armée de Poutine : s'il y a XNUMX États qui commandent, décident ou coordonnent, cette force ne sera pas une force armée.

Le désengagement chaotique de l'Afghanistan a montré que l'OTAN, c'est-à-dire les États-Unis d'Amérique (USA), ne peut pas nous protéger. Ces derniers n'ont pas gagné la guerre de Corée en 1953, ont perdu la guerre du Vietnam en 1975 et ont été expulsés d'Iran en 1979. En 2003, ils ont détruit l'armée irakienne, mais aujourd'hui les alliés de l'Iran y sont au pouvoir. Au Levant, la Russie a mieux réussi dans la lutte contre l'EI que les États-Unis, peu actifs au Sahel et en Centrafrique. Pendant 20 ans, les États-Unis et l'OTAN n'ont pas réussi à vaincre al-Qaïda et les talibans en Afghanistan. L'Europe a échoué en ex-Yougoslavie et au Sahel.

Les 356 milliards de dollars que les nations européennes ont dépensés pour la défense en 2019, selon le SIPRI - la moitié du budget de la défense des États-Unis - n'ont produit que 5 à 6 % de leurs capacités militaires. Aujourd'hui, seuls environ 20.000 1.500.000 des 178 30 19 soldats européens semblent opérationnels, mais nos magasins de munitions sont vides. Les armées européennes déploient XNUMX types de systèmes d'armes, les VSA XNUMX. Elles ont un modèle de char, nous en avons XNUMX. Il en va de même pour les véhicules blindés, les avions et les navires. L'interopérabilité en Europe est limitée, tentant d'acheter américain et réduisant le produit intérieur brut européen.

Jusqu'à présent, les 27 États membres de l'UE ne semblent pas disposés à se fédérer, même si une défense européenne, celle des États-Unis d'Europe (USA), augmente rapidement l'efficacité de nos dépenses de défense, fournissant les capacités militaires nécessaires à notre sécurité et la défense, crédibiliserait la diplomatie européenne et fournirait 50 milliards d'euros par an pour le réarmement et la recherche et le développement. La TPE unifierait le marché des biens et services de défense et mènerait une politique industrielle de défense innovante. Les économies d'échelle dans la base industrielle et technologique de défense seraient importantes ; ils rendraient le remplacement de l'équipement moins cher.

Compte tenu de la situation en Ukraine et plus largement aux frontières orientales et méridionales de l'Europe, je vous propose, avec une partie des Neuf de Bucarest, de former un premier noyau viable d'Europe fédérale pour protéger l'Europe démocratique et son déclin l'enrayer en convoquant une assemblée constituante et l'adoption d'une constitution fédérale. Cela transférerait une partie des relations extérieures, de la sécurité et de la défense aux États membres de la TPE. Ensuite, le noyau fondateur serait élargi, comme cela s'est produit avec les zones Schengen et €.

L'association internationale sans but lucratif de droit belge, la "Société Européenne de Défense" (S€D), dont je suis le Président, regroupe des personnalités et des citoyens européens (voir p https://www.seurod.eu/comite_d_honneur.html), qui n'hésitent pas à donner de leur temps et de leurs moyens pour revitaliser l'Europe politique et de défense. Mon CV est sur la page https://www.seurod.eu/files/cv_jean_marsia_2021_04_13.pdf

Je suis heureux de me rendre à Bucarest pour vous donner plus d'informations.

Soyez assuré, Monsieur le Président, de ma très haute considération.

Jean Marsia
Président S€D


"Le monde s'arme jusqu'aux dents. C'est la conclusion d'un nouveau rapport publié le 29 avril par le Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), un groupe de réflexion. L'année dernière, les dépenses militaires mondiales ont atteint 1.8 milliard de dollars, selon le SIPRI - le niveau le plus élevé en termes réels depuis le début des enregistrements fiables en 1988, pendant la guerre froide, et 76% de plus qu'en 1998, lorsque le monde bénéficiait de son "dividende de la paix". "

l'économiste, Les dépenses militaires dans le monde explosent (28.04.2019)

Poster un commentaire

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.