en route

Poster la photo : vue sur la ville | © Pixabay

J'aime être avec des gens sympas pour leur montrer les endroits que j'ai le plus aimés lors de mes voyages à travers le monde.

Je pense que ce ne sont pas forcément les monuments, musées ou autres sites qu'il faut visiter, mais surtout ces endroits où les locaux traînent et s'ébattent régulièrement.

Parce que de cette façon, vous obtenez une meilleure impression du pays et de ses habitants ; on ne s'émerveille pas non plus du maître-autel de Heilbronn Hans Seifer dans la Kilianskirche pour mieux comprendre les habitants de Heilbronn.

[La contribution ARD Mediathek n'est plus disponible]

Surtout, cette approche facilite le dialogue avec les personnes sur place. Vous réalisez rapidement que la plupart d'entre eux, peu importe d'où ils viennent, où ils vivent ou travaillent, sont gentils et serviables ; Les exceptions confirment la règle.


"Je pense que la plupart des gens voyagent pour s'éloigner d'eux-mêmes."

Walter Huston comme Sam Dodsworth dans Dodsworth (1936)

Mais il a déjà mieux Robert Louis Stevenson exprimé :

"Pour ma part, je ne voyage pas pour aller n'importe où, mais pour aller. Je voyage pour le plaisir de voyager. La grande affaire est de se déplacer ; sentir de plus près les besoins et les accrocs de notre vie ; descendre de ce lit de plumes de la civilisation et trouver le globe de granit sous les pieds et parsemé de silex tranchants. »

Robert Louis Stevenson, Voyage avec un âne dans les Cévennes (1879)