Raison d'état : Rupture de contrat

Photo vedette : Drapeau du Conseil de l'Europe et de l'UE | © Pixabay

« Qu'est-ce que je me soucie des commérages d'hier ? … Personne ne peut m'empêcher de devenir plus intelligent chaque jour. 

Konrad Adenauer, mots communément attribués

Ces mots existent depuis des décennies Konrad Adenauer attribué, et probablement chaque politicien professionnel allemand, quel que soit son parti, en a fait son propre credo. Cela vise à signaler aux électeurs que ces politiciens sont toujours flexibles et toujours prêts à apprendre.

En attendant, chaque citoyen sait vraiment qu'on ne peut plus croire les déclarations ni même les promesses des politiciens professionnels. Ce type de politique et de tromperie des électeurs connaît un tel succès qu'il est déjà devenu la norme dans la plupart des démocraties, même si nous ne sommes maintenant que dans la moyenne à cet égard. Parce que les représentants les plus connus de ce genre devraient actuellement provenir des États-Unis (Donald Trump) et le Royaume-Uni (Boris Johnson) viens.

Et donc aucun citoyen n'est plus attendu qu'un politicien professionnel fasse des déclarations vérifiables. Au contraire, plus ses mensonges sont audacieux et absurdes, plus le politicien professionnel correspondant devient populaire ; et il devient de plus en plus courant que les politiciens de carrière les plus dangereux soient ceux qui insistent pour être à moitié honnêtes - parce que c'est précisément la preuve de leur manque de sincérité.

Moi aussi, j'ai dû apprendre que ces politiciens professionnels qui, sans même qu'on me le demande, doivent constamment m'expliquer qu'ils ne commettent aucune fraude comptable ou ne résident pas eux-mêmes dans les moindres pièces, font exactement ce qu'ils rejettent avec tant de véhémence.

Mais rien de tout cela n'a d'importance, car nous vivons tous dans des communautés juridiques et la poignée de main a depuis longtemps été remplacée par des contrats et des accords écrits. Nous avons tellement de succès et d'honnêteté dans ce domaine que nous possédons autant d'avocats et de cabinets d'avocats qu'il y a de sable au bord de la mer.

Ainsi les contrats sont célébrés chez nous comme de grandes fêtes dans les églises ; il n'y a pas d'autres sujets pendant des jours, dès que les politiciens professionnels négocient et décident enfin des accords de coalition. Ceci n'est dépassé que lorsqu'il s'agit de traités d'État où des gouvernements entiers promettent la lune à d'autres gouvernements.

Certains d'entre nous ont pu avoir des doutes car il est devenu de plus en plus évident que nos gouvernements, quels qu'ils soient, respectent rarement, ou du moins de manière très sélective, les traités (les traités de l'Union européenne peuvent servir de bon exemple), et certainement pas ceux-là des choses comme Par exemple, l'objectif de 2 % au sein de l'OTAN, qu'ils ont "seulement" promis à tout le monde au niveau international, et même notre chancelier fédéral a récemment promis au monde entier comme objectif minimum au Bundestag !

Mais ce n'étaient que les potins idiots d'hier ! Et comme je l'ai dit, pas de contrat.

Les choses ont été différentes depuis hier avec notre très apprécié ministre de la représentation proportionnelle, le ministre des Affaires étrangères Annalena Bärbock du coup non seulement considère les conventions européennes comme des recettes périmées (!), mais les retire aussi officiellement Accord de coalition dans laquelle plus d'Europe a été élevée à l'objectif absolu déclaré de ce gouvernement fédéral - avec quelle joie et quelle folie les partenaires de la coalition se sont-ils laissés célébrer pour cela par tous, en Allemagne et à l'étranger ! Quel spectacle ils ont monté pendant des mois !

Même les Verts se sont laissés célébrer en tant qu'Européens avoués, ainsi que pendant des décennies en tant qu'écologistes. Et le SPD a même utilisé un programme de parti de 1925 pour feindre avec ferveur l'enthousiasme pour l'Europe. Seul le FDP a fait preuve d'un minimum d'honnêteté, l'Europe étant connue pour faire tout sauf nuire à l'économie.

Maintenant on le sait mieux : les ruptures de contrat sont le nouveau credo de la politique professionnelle ! Vous ne pouvez plus faire un état avec des mensonges seuls. Le Frankfurter Allgemeine Zeitung écrit :

"Baerbock s'éloigne de la convention pour les modifications du traité de l'UE"

FAZ, 21.06.2022/17/26-XNUMX:XNUMX

Ce qui est alarmant, c'est la rhétorique de Bearbock, dans laquelle elle dépeint une convention comme une méthodologie dépassée, qui, comme tout le reste de l'organe de traité de l'UE, est le gagne-pain de nos démocraties européennes. Quoi que l'on puisse penser des instruments individuels des Traités, ils sont la base commerciale actuelle de l'Europe et les Conventions sont les procédures appropriées pour amender les Traités.

Sur ce, le politicien vert déclare l'accord de coalition en passant comme nul et non avenu, ce qui ébranlera très peu de gens en Allemagne et provoquera également une tempête d'enthousiasme chez la plupart des politiciens de l'Union, car les marmites semblent se rapprocher à nouveau, mais envoie actuellement un signal désastreux à l'Europe !

Le Conseil européen se réunit demain et après-demain. En effet, une résolution du Parlement européen appelant à la convocation d'une convention devrait également y être débattue. Dans l'état actuel des choses, demain ne sera pas une décision sur la convocation d'une convention !

 "La conférence [sur l'avenir de l'Europe] devrait déboucher sur une convention constitutive et conduire à la poursuite du développement d'un État européen fédéral, également organisé de manière décentralisée selon les principes de subsidiarité et de proportionnalité et fondé sur la Charte des droits fondamentaux."

accord de coalition, point VII

Pour le meilleur ou pour le pire, nous devons maintenant reconnaître que l'Europe n'existe pas pour nous ! La protection de l'environnement n'existe pas pour nous ! Il n'y a pas de bons salaires pour nous ! Il n'y a pas d'avenir sûr pour nous ! Et il n'y a aucune protection contre une nouvelle guerre pour nous non plus !

Mais nous avons beaucoup de politiciens professionnels heureux - et que demander de plus ?


Avant la réunion du Conseil européen des 23 et 24 juin 2022, l'Europa-Union Allemagne, avec d'autres associations européennes, appelle le gouvernement allemand à s'en tenir aux objectifs de la politique européenne définis dans l'accord de coalition. L'objectif déclaré du gouvernement fédéral était de convoquer une convention européenne dans le but d'apporter des réformes des traités propres à accroître la capacité d'action de l'Union européenne et, en particulier, à résoudre les problèmes résultant du principe d'unanimité.

Cliquez ici pour la déclaration commune des associations européennes...

Vous pouvez soutenir ce blog sur Patreon !

Poster un commentaire

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.