Religion

0
(0)

Photo publiée : Croix | © Gerd Altmann sur Pixabay

Bien sûr, la religion est une affaire privée pour nous, mais encore une fois non.

Vu de façon profane, les origines de la religion résident dans la façon dont nous, les humains, trouvons notre propre identité.Avec la langue et la culture, la religion est l'une des caractéristiques par lesquelles des groupes de personnes se rassemblent en dehors des groupes familiaux, mais en même temps se distinguent aussi d'autres groupes de personnes.

La langue, la religion et la culture ont créé et continuent de créer les tribus les plus diverses, que l'on appelle aujourd'hui groupes ethniques, et qui sont aujourd'hui bien plus de 1300 sur notre planète.

Au cours des millénaires, de nombreux groupes ethniques se sont réunis pour former des peuples et, au cours des derniers siècles, des États-nations ont également été formés à partir d'eux.

Cela signifie que la religion peut non seulement être d'une grande importance pour l'individu, mais aussi l'un des fondements de groupes ethniques individuels et d'États entiers, c'est-à-dire le soutien de l'État.

Pour des raisons de praticabilité uniquement, les peuples et les États nationaux s'efforcent d'avoir le moins de religions différentes possible en leur sein, mais ils exigent au moins, et à juste titre, que toutes les religions relevant de leur domaine de responsabilité ne remettent pas en cause l'État lui-même.

Pour nous, cela signifie encore aujourd'hui que, même si la liberté religieuse de l'individu est une affaire d'État, la religion elle-même et surtout ses représentants « ecclésiastiques » doivent contribuer à assurer que la société respective unit et ne divise pas.

Même lorsque le christianisme était tout sauf une religion d'État, la devise suivante s'appliquait :

"Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu."

Jésus de Nazareth, Matthieu 22,21:XNUMX

Dans tous les cas, toute liberté religieuse prend fin lorsque la religion respective s'oppose à son propre État ou à sa propre société, car elle a alors depuis longtemps perdu son droit d'exister, ne serait-ce que d'un point de vue non religieux.

Surtout à une époque où les États-nations deviennent de moins en moins importants et pertinents et où les groupes ethniques les plus divers partagent le même espace de vie, il est particulièrement important que les religions prêchent la coexistence pacifique au lieu de souligner ce qui nous sépare ou même d'appeler à des guerres de religion.

Alors que les gens et les sociétés changent, toutes les religions doivent inévitablement s'adapter aux circonstances données. Seule une religion qui change avec son peuple vit également, et ce n'est qu'ainsi qu'elle peut également servir le peuple en plus de son ou ses dieux.

Les religions chrétiennes n'ont cessé de s'adapter aux circonstances depuis un bon 2 000 ans et ainsi non seulement contribuent à la prospérité de leurs sociétés respectives, mais aussi les façonnent en retour ; de cette manière, ils remplissent au moins leur tâche sociale.

Le fait que ce ne soit pas toujours facile pour toutes les personnes impliquées se voit dans le discours actuel au sein de l'Église catholique, qui est sur le point de faire un pas de plus vers une société ouverte et ses valeurs.

Cependant, c'est très difficile pour les religions qui migrent avec leurs croyants dans des sociétés nouvelles pour elles et sont ainsi plus ou moins soudainement confrontées à des circonstances difficilement conciliables avec leurs propres croyances actuelles.

Ces religions doivent, pour le seul bien de leurs membres, très vite comprendre et accepter que non seulement leurs fidèles devront changer de langue et de culture, mais qu'eux-mêmes devront s'adapter ; car cela est déjà dû à l'être humain et à son histoire de plus de 200 000 ans.

Le premier pas vers cela pourrait être que les anciens drapeaux des états partis avec de bonnes intentions et non sans raison soient retirés et que l'on commence aussi à célébrer son propre service dans la langue qui est valable ici et compréhensible pour tous.


"Toute religion ou philosophie qui n'est pas fondée sur le respect de la vie n'est pas une vraie religion ou philosophie."

Albert Schweitzer, dans une lettre à une société japonaise de protection des animaux (1961)

Dans quelle mesure ce message vous a-t-il été utile?

Cliquez sur les étoiles pour évaluer la publication !

Évaluation moyenne 0 / 5. Nombre d'avis: 0

Pas encore d'avis. Vous pouvez également commenter cet article ci-dessous.

Je suis désolé que le message ne vous ait pas été utile !

Permettez-moi d'améliorer ce post!

Comment puis-je améliorer ce message ?