A la réception en 2005

Discours au point de rencontre Europe 2014

Photo publiée : Dr. Manfred Weinmann à la réception en 2005

Cher Lord Maire, Mesdames et Messieurs ! 

Je suis particulièrement heureux de pouvoir prononcer à nouveau ce salut aujourd'hui, non seulement parce que nous célébrons demain le 25e Point de rencontre européen, mais parce que nous sommes tous - et ce n'est que quelques jours après l'investiture de notre nouveau maire - aujourd'hui à l'accueil du maire la veille au soir du point de rencontre Europe sont invités.

Ce faisant, Monsieur le Maire, vous poursuivez une tradition qui existait sous vos prédécesseurs, Monsieur docteur Manfred Weinmann commencé et sous mr Helmut Himmelbach est devenu un moment fort de l'année pour la plupart d'entre nous.

Ce n'est pas traditionnel, comment Thomas Plus bien dit, pour conserver les cendres, mais pour entretenir la flamme. Et vous, Lord Maire, avez aimablement accepté de le faire.

Mais je ne veux pas parler de la flamme olympique quand je dis cette flamme. À la grande horreur de beaucoup, celle-ci est maintenant transmise par des dictateurs, des potentats et des fauteurs de guerre. Par cette flamme, j'entends notre idée européenne, qui brûle en nombre d'entre nous et qui, espérons-le, portera l'étincelle européenne plus loin, au-delà de Heilbronn également, et enflammera autant de nos concitoyens que possible avec l'enthousiasme pour l'Europe.

C'est pourquoi nous organisons depuis 25 ans le lieu de rencontre Europe et c'est pourquoi nous exigeons également une maison de l'Europe pour Heilbronn. Cependant, cette Maison de l'Europe n'est pas destinée à être un autre "Infopoint Europe" ou un autre "Europe Direct", mais plutôt une institution éducative européenne, également en contrepoint de l'"Experimenta" de Heilbronn - qui, comme on le sait, met la technologie au service le premier plan.

Parce que l'éducation est un devoir civique ! Seule l'éducation - et si possible pour tous - peut nous sauver de la déshumanisation rampante de ce monde. Et seule l'éducation - pas les armes - peut nous sauver des guerres futures.

L'Europe, c'est à la fois éducation et participation citoyenne ! Ici à Heilbronn, nous sommes toujours sur la bonne voie. Et nous voulons continuer ensemble. Demain au point de rencontre Europe, le 25 mai dans les isoloirs et peut-être dans quelques années aussi à l'"Europahaus Heilbronn".


« Vous avez répondu sans rien dire. C'est de la politique."

Arthur Kennedy dans le rôle de Jackson Bentley dans Lawrence d'Arabie (1962)

Poster un commentaire

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.