réseaux

Publier la photo : Réseau | © Pixabay

Cet article est probablement mon article le plus modifié et le plus édité de ce blog. Tout a commencé lorsque j'ai vu dans le World Wide Web un bon moyen de créer de nouveaux réseaux et de maintenir plus facilement les réseaux existants.

Depuis 2001, je me suis essayé à divers portails et sites Web, tels que IIICS ou World Citizenship, que je dirige toujours plus ou moins pour des raisons nostalgiques, ou du moins en conservant l'adresse.

D'autres tentatives, dont certaines ont été initialement très réussies, ne concernent, voire pas du tout, que Internet Archive à trouver.

En définitive, tous les réseaux sont et vivent de l'engagement des personnes impliquées ; Il est donc aussi tout à fait normal que les réseaux changent constamment, disparaissent encore et encore et soient remplacés par de nouveaux, la qualité de chaque réseau ne pouvant être appréciée que par son actualité. Pour le dire franchement : même le meilleur annuaire téléphonique du XXe siècle ne sert plus à rien.

Et pour aller droit au but, Facebook, Twitter et Cie ne sont que des phénomènes temporaires dont la signification actuelle sera probablement difficile à transmettre aux générations futures.

Et d'après toutes mes propres expériences, votre propre répertoire téléphonique, qui contient les numéros de téléphone des personnes que vous pouvez appeler XNUMX heures sur XNUMX et XNUMX jours sur XNUMX depuis n'importe quel endroit, est le meilleur outil de réseautage qui soit, à moins bien sûr que vous ne l'ayez "ses" numéros sont tous stockés dans sa tête, et cela devrait encore exister.

Mais j'en conclus aussi que chaque réseau a une limite naturelle qui peut tout au plus être un peu élargie par des communautés de réseaux très vivantes, mais pas très loin.

Toutes les autres tentatives et efforts vivent exclusivement de la passion des gens pour la collection. Moi aussi, j'étais autrefois "fier" d'avoir accumulé autant d'"amis" Facebook que possible, mais entre-temps, je les ai réduits à zéro, voire à beaucoup Linkedin Des partenariats dont je n'aurai probablement jamais besoin ou que j'utiliserai.

Et même l'utilisation des réseaux comme communautés de distribution ou de publicité meilleures et moins chères est très discutable pour une utilisation normale, car là aussi : "C'est le crime et le sexe qui font vendre l'information !"


"Mais vous ne pouvez pas forcer les gens à écouter. Ils doivent revenir à leur rythme, se demander ce qui s'est passé et pourquoi le monde a explosé sous eux. Ça ne peut pas durer."

Ray Bradbury, Fahrenheit 451 (2012 [1953] : 146)

Poster un commentaire

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Les champs obligatoires sont marqués avec un * marqué