la digitalité

Photo de poste : code binaire | © Pixabay

Nous sommes en 2021 en Allemagne, et les premiers concitoyens qui ont eux-mêmes grandi avec des ordinateurs prennent déjà une retraite bien méritée.

Mais cela n'empêche pas nos politiciens et nos administrations de continuer à décrire le numérique et Internet comme un nouveau territoire allemand. Le dernier point culminant de l'ignorance et du manque d'éducation des Allemands sont les centres de vaccination, qui ont en fait réussi à organiser leur documentation sous forme papier après des mois de préparation !

Pour une meilleure compréhension, cela a la même qualité que si les pompiers professionnels de Heilbronn se déplaçaient avec des pulvérisateurs à godet sur un incendie majeur.

Indépendamment du fait qu'aucune nouvelle structure n'est créée au début de la crise, mais plutôt que des mesures préparées sont introduites et, si nécessaire, adaptées au fur et à mesure que la crise progresse, cela montre à quel point nos politiciens et leurs administrations se sont déjà éloignés de la réalité de nos environnements de vie - ceux qui en sont responsables, les politiciens et les fonctionnaires ont réussi à créer leurs propres maisons de coucou en nuage en des temps économiquement bons et politiquement sûrs, dans lesquels ils mènent leur propre vie sans être dérangés par toutes les turbulences.

Cela signifie également que pendant des décennies, les gens ont été empêchés de construire une infrastructure de fibre optique, de numériser les administrations, sans parler du système scolaire et éducatif ou encore des systèmes fiscaux et de santé.

La République de Berlin a réussi une chose, outre la restauration exemplaire des monuments et édifices impériaux, entraînant notre pays et notre société dans son ensemble dans l'ère du Biedermeier numérique, ce que nous annonçait à l'époque le chancelier le plus imposant de tous les temps comme une tournure spirituelle et morale - il faudrait se pencher sur une description plus précise qui doit exister. Et quand même il promettait "des paysages fleuris", on aurait dû se demander, pour qui ?!

Mais je ne veux pas paraître aussi fataliste, car on nous a donné la "nouvelle carte d'identité" pour beaucoup d'argent, mais elle ne sert à rien, du moins à Heilbronn, à moins que vous ne vouliez vérifier le solde de votre compte à Flensburg tous les jours.

Vous pouvez l'utiliser sans difficultés majeures — dans certains pays, cela fonctionne sans aucun problème — pour vous identifier ou même payer des billets ou de la nourriture dans les cantines.

Il est absolument inconcevable pour nous que le certificat de vaccination COVID-19 y soit également documenté - cela aurait du sens et l'infrastructure est déjà en place.

En retour, cependant, les soldats de fortune - avec de bonnes relations en politique - peuvent désormais gagner de l'argent stupide et stupide sur des applications et d'autres produits, et n'ont même pas à prouver que leurs produits sont nécessaires ou qu'ils fonctionnent.

Dans notre cas, cependant, les politiciens resserrent ensuite les rangs avec la population en diabolisant conjointement les succès et les réalisations d'autres pays ou même d'entreprises, ce qui en fin de compte garantit que nous, en Allemagne, avons également Internet et pouvons nous rabattre sur une large gamme de produits et services numériques dont aucun de nous ne voudrait se passer.

Et si nos politiciens se réveillent dans les prochaines années et veulent réellement lancer une "offensive de numérisation", alors nous pouvons prendre notre temps pour rechercher les anciennes instructions d'utilisation des télécopieurs et nous préparer au fait que nous serons bientôt faire les appels téléphoniques les plus chers et les médias les plus chers auront - mais cela fait de nous une fois de plus des champions du monde !


"Internet est un nouveau territoire pour nous tous, et bien sûr, il permet également aux ennemis et aux opposants à notre ordre démocratique fondamental de mettre en danger notre mode de vie avec des possibilités et des approches complètement nouvelles."

Angela Merkel, Déclaration de presse (19 juin 2013)
Vous pouvez soutenir ce blog sur Patreon !

Poster un commentaire

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.