8.7.02024

Photo de poste : cabines de vote | © Alexandru Nika, Shutterstock

Table des matières

aumône

Comme nous l'avons découvert hier, la Bundeswehr ne reçoit que suffisamment d'argent pour couvrir les investissements des donateurs du parti et les escapades idéologiques - et la Bundeswehr reste donc le premier choix pour fournir des cousins.

Quiconque croyait auparavant que nos politiciens, qu’ils soient au gouvernement ou dans l’opposition, allaient enfin marquer un tournant, se trompait lourdement. Peu importe que nous soyons tous au bord du gouffre, nos propres sinécures doivent d’abord être sécurisées, puis nos cousins ​​doivent être pris en charge.

Pas étonnant que les citoyens en aient de plus en plus marre de la politique !

Addenda

"L’inspecteur général met en garde contre une attaque russe à partir de 2029» (NTV, 8.7.2024 juillet 01, 58 h XNUMX), ce qui coïncide d’ailleurs avec mes commentaires ici sur le blog, entre autres.

commutation

Ce week-end a été très mouvementé et instructif, ce qui m'a amené à décider que je consacrerais désormais plus de temps à la philosophie. Non pas parce que quiconque n'est pas satisfait du monde se tourne vers la philosophie, mais simplement parce que je voulais faire cela quand j'étais jeune, mais que je n'y parvenais pas parce que j'étais trop occupé.

Je n'ai pas de cabane en Forêt-Noire, mais le grenier devrait suffire pour mon nouveau projet.

France

La décision française d'hier a été très réjouissante. D’une part, de nombreux citoyens ont voté et, d’autre part, ils n’ont pas converti leur frustration à l’égard de la politique professionnelle en votant principalement pour les fascistes. Ils sont restés largement fidèles à eux-mêmes et ont de nouveau voté de plus en plus pour les socialistes, ce qui ne les a pas sortis de leur misère, mais n'a pas immédiatement conduit à la chute de la France et de l'Europe.

Contrairement à la France, la frustration à l'égard de la politique professionnelle est également très grande dans de nombreux autres pays européens, mais malheureusement les citoyens en profitent immédiatement pour se tourner vers les partis d'extrême droite et, en Allemagne, même vers le national-socialisme.

Si nous voulons sauver notre démocratie dans son ensemble, nous avons besoin à nouveau de partis fonctionnels, capables de faire honneur à leur tâche, d’hommes politiques compétents (le pouvoir législatif) et, surtout, d’institutions (exécutives et judiciaires) qui sanctionnent les mauvaises conduites démocratiques et les activités criminelles.

Malheureusement, des partis épuisés et des politiciens incompétents ne font qu’amener les citoyens à tourner le dos à la démocratie.

D’ailleurs, je recommande au nouveau gouvernement français de ne pas répercuter le coût du savoir-vivre français sur le reste de l’Europe, car cela détruirait également la démocratie européenne.

Addenda

Cette analyse rapide de Mousse chrétienne Je ne veux pas le cacher à mes lecteurs.

L’Europe pousse un soupir de soulagement
Mais la France est menacée d’ingouvernabilité

La bonne nouvelle est : le parti d’extrême droite Marine Le Pens, le Rassemblement National (RN), devient seulement la troisième force la plus importante. Après le premier tour de scrutin, la majorité absolue des sièges à l'Assemblée nationale ne semblait pas exclue. Mais le RN est désormais passé à côté de cela de loin. La France ne sera pas gouvernée par un Premier ministre d’extrême droite. Le front républicain face au RN tient. Cela rend également la voie vers une présidence Le Pen en 2027 beaucoup moins probable. L’Europe pousse un soupir de soulagement.

La mauvaise nouvelle pour l'Europe est que le parti le plus fort, le Front Populaire, le Front de Gauche, émerge après la dissolution surprise du Parlement par le Président. Emmanuel Macron Comme prévu, l’extrémiste de gauche La France Insoumise (LFI), c’est-à-dire la « France indomptable », est devenue. Ce parti du millionnaire populiste Jean-Luc Mélenchon Il est pourtant au moins aussi eurosceptique que le RN. LFI rejette « l’Europe de Maastricht » et, comme le RN, ne veut plus fournir d’armes à l’Ukraine. Mélenchon revendique le poste de Premier ministre du Front de gauche et donc pour lui-même.

Il est toutefois peu probable que cela se produise, car le Front de gauche ne dispose pas non plus de la majorité absolue des sièges. Les partis pro-européens qui forment le Président dans la formation Ensemble (« Ensemble ») Emmanuel Macron Il est peu probable qu’ils s’associent au populiste de gauche eurosceptique et antisémite. Ensemble est susceptible de tendre la main aux socialistes français (social-démocrates), aux Verts et aux bourgeois renaissants qui n’ont pas soutenu Le Pen. Le Front de gauche pourrait se disloquer. Toutefois, les différences entre les forces non extrémistes et pro-européennes restent grandes.

Macron nommera-t-il un cabinet d’experts acceptable pour ces forces centristes ? En cas de doute, la France – la Ve République n’ayant pas de gouvernement de coalition – fait face à une année d’ingouvernabilité. Le président n'est autorisé à dissoudre à nouveau l'Assemblée nationale qu'après 12 mois. De nouvelles élections dans un peu plus d’un an ne sont donc pas improbables. Pour l’Europe, qui a un besoin urgent de réformes et est confrontée à des défis existentiels, l’instabilité française n’est pas une bonne nouvelle, malgré tout le soulagement suscité par les performances étonnamment faibles du RN.

Christian Moos, LinkedIn

Partager:

Poster un commentaire

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Les champs obligatoires sont marqués avec un * marqué