31.3.02022

ambassadeur

Il fut en effet une époque où ces services étaient importants et en demande. Aujourd'hui, ce sont des restes du passé et, dans le cas des États membres de l'UE en tant qu'ambassadeurs nationaux, un gaspillage total d'argent.

C'est pourquoi il n'est probablement plus si important que les ambassadeurs aient encore une expertise ou des exigences minimales. Ces postes sont désormais souvent attribués à d'anciens ministres criminels, d'anciens porte-parole de la presse ou d'autres politiciens professionnels qui ont échoué.

La seule consolation est qu'ailleurs il est déjà possible d'acheter un tel poste d'ambassadeur avec un don du parti. Mais cela aussi ne va certainement pas tarder à venir pour nous.

Pour des raisons professionnelles, j'ai dû endurer des chiffres très douteux dans cette fonction il y a des années, et comme vous pouvez le lire maintenant, les choses ne s'arrangent pas forcément. Et donc il y a peut-être quelque chose d'amusant à moitié à disposer des pires politiciens comme ambassadeurs au Vatican.

L'innocent

De plus en plus souvent et de plus en plus de côtés, vous entendez soudain cela aussi Vladimir Poutine non seulement a été trompé, mais il est encore trompé. Il n'avait certainement pas tort, seuls les politiciens démocrates faibles font cela.

Puisque le "Si seulement le guide savait ?!" fonctionne toujours aussi bien pour nous aujourd'hui, nous n'avons vraiment plus à y penser ! Et d'ici peu ce sera probablement clair dans l'ensemble et tout le monde sera d'accord qu'une fois de plus ce sont les services secrets et les simples militaires qui seront à blâmer pour tout cela.

Ces méchants ont si terriblement trompé et trompé Vladimir ! Si seulement il avait su (!), il aurait traduit ces traîtres et ces scélérats en justice et nous aurait donné de l'essence et du pétrole gratuitement. Comment avez-vous pu tromper un démocrate sans faille comme ça ? !

Et les oligarques sont complètement innocents, pourquoi, même moi je ne le sais pas encore. Mais ils nous l'expliqueront bientôt.

Mais ce que je sais déjà aujourd'hui, c'est que nous, les gens ordinaires, paierons la totalité de la facture et que bientôt Poutine et ses amis expliqueront ensemble dans tous les talk-shows comment ils ont une fois de plus sauvé le monde.

Rip

Il ne fait aucun doute que nous approchons lentement du premier point culminant d'une guerre, qu'il s'agisse la dernière guerre européenne (Kümmerle) ou même déjà autour une nouvelle guerre mondiale (Moos) est, je ne veux pas discuter davantage à ce stade. Certains concitoyens réalisent lentement que les guerres ne fonctionnent pas comme dans les films ou dans les livres, certains comprennent même que la guerre ne consiste pas seulement en des affrontements directs avec des armes, mais qu'elle a aussi un "arrière-pays". Nous sommes actuellement dans cet arrière-pays — du moins pour l'instant, il faut bien le dire. Mais il y a aussi la guerre dans l'arrière-pays ou dans les étapes : nous, les Allemands, commençons à peine à le savoir à travers notre chose la plus chère, notre portefeuille.

C'est déjà assez grave que les Allemands responsables de cette guerre (les politiciens de la CDU, de la CSU et du SPD : jusqu'à récemment, ils s'appelaient fièrement le GroKo) se dérobent maintenant à toute responsabilité. Angela Merkel a déjà terré, qui sait où. Les autres, qui ne se soucient encore que de nous arnaquer les citoyens, se dépêchent maintenant, comme le président de la CDU aujourd'hui Friedrich Merz affirmer: "Nous devons admettre que nous nous sommes trompés." Non, M. Merz, nous nous n'avions pas tort vous nous ont tous simplement vendus, avec leurs collègues, qu'ils soient SPD ou CSU !

Le SPD, à qui l'on peut aussi reprocher d'avoir des raisons idéologiques de brader la liberté et la démocratie, choisit une approche un peu différente. Olaf Scholz et ses camarades nous font maintenant croire que le SPD n'est né que le soir des dernières élections fédérales et qu'il fait maintenant tout ce qu'il peut pour sauver l'Allemagne. Dans le même temps, le SPD n'est même pas encore d'accord sur le point de savoir s'il doit soutenir l'Allemagne et l'ensemble de l'Europe en même temps Vladimir Poutine présenté comme un cadeau, ou si leurs politiciens peuvent mieux s'en tirer s'ils Joe Biden laissez économiser.

Mais en tant que démocrates, il ne faut pas trop s'en choquer, car finalement c'est nous les citoyens qui en sommes tous responsables, car c'est le prix de la démocratie : nous avons nous-mêmes choisi ces « arnaques » ! Et délibérément pas les représentants d'une économie de marché ou les représentants du changement écologique. Nous avons choisi les "arnaques" parce que nous étions tous catégoriques sur le fait que nous étions nous-mêmes l'une des arnaques - l'auto-illusion, le meilleur chemin vers l'abîme.

Et si vous pensez maintenant que je ne peux pas surpasser ce que j'ai dit, loin de là !

Car, qu'on le veuille ou non, il faut lentement mais sûrement s'habituer à une sorte d'économie de guerre, qui, parce qu'après cette guerre nous sommes tous officiellement en faillite (sauf les arnaques !) - officieusement nous étions déjà en avance , c'est pourquoi nous sommes dans cette situation ("de la retraite est sûre" politiciens) ont été manoeuvrés — et il faudra encore des années, voire des décennies, avant que nous ayons construit une économie viable et durable après (après-guerre) — à condition que la liberté et la démocratie sortent victorieuses !

Mais ce qui me secoue le plus dans cette situation, c'est que ni nos politiciens ni notre économie ne veulent reconnaître cette situation, mais continuent à penser avant tout à leur avantage personnel ! Cela commence avec nos politiciens, continue avec nos agriculteurs et ne se termine pas avec l'industrie pétrolière et gazière ! — Tout le monde veut à nouveau tirer le meilleur parti de la situation.

Mais a-t-il jamais été différent ?

En ce moment on profite de ces Ukrainiens qui font vraiment tout pour leur pays ! Et nous sommes au moins disposés à aider les Ukrainiens qui ne peuvent ou ne veulent pas le faire.

Et on voit bien comment certains soldats russes réagissent, réalisant qu'ils ne sont brûlés que pour un dictateur et quelques oligarques et leurs familles. Si les Russes vont bientôt refaire la fête en Allemagne et en Europe et jeter du champagne et du caviar, ce ne seront certainement pas les soldats russes. Vladimir Poutine and Co. seront certainement bientôt à nouveau accueillis et loués par nos politiciens - après tout, nous nous connaissons tous.

Au moins, ma génération de soldats a été élevée de manière très critique et obligée de se critiquer constamment - et c'est une bonne chose ! — et maintenant de plus en plus de soldats commencent à se demander si leur serment "le droit et la liberté« Défendre s'applique encore à toute notre société allemande — le droit du plus fort et la liberté de l'escroc ?

Pire encore, notre société a-t-elle envie d'être défendue ? Et puis des « assassins », des « nazis » et des « ratés civils » ?

Je ne suis pas le seul à penser qu'il y a vraiment un grand besoin de discussion en Allemagne ! Et nous, les citoyens, devrions tous clarifier une chose ou deux, avant nous pourrions encore être obligés de prendre les armes (du moins nous soldats !). Jeter 100 milliards d'euros aux politiciens les plus rapides et à leur clientèle habituelle n'aide pas.


anniversaires du jour

Joseph Haydn, Johann Sebastian Bach et René Descartes

Vous pouvez soutenir ce blog sur Patreon !

Poster un commentaire

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.